Mariage d’ici : Claude et Renaud

Claude et Renaud voulaient offrir, à leurs amis et famille, un week-end inspiré d’un festival rempli d’activités et de découvertes enfin de souligner leur union et la beauté de la Gaspésie, là où leur famille possède un chalet. « Le chalet familial est un lieu très rassembleur, au bord de la Baie-des-Chaleurs. Nous y avons installé des yourtes de réception, un tipi, une tente bédouine et des yourtes de glamping. Un clin d’œil à notre mode de vie nomade » raconte Claude. La liste d’activités fut très originale avec des cours de danse en ligne et de yoga, équitation, baignade, ski nautique et, le coup de cœur de plusieurs, la pêche à la mouche !

La mariée nous explique : « Nous avons loué un autobus scolaire qui nous a amenés sur la plage de Bonaventure, où nous attendaient les équipes de La Pêche est Belle et de Première Drop, afin de nous faire vivre une expérience d’initiation de pêche à la mouche. Personne n’a pêché de poisson, mais nous avons vécu un moment unique au coucher de soleil, au pied des falaises, un drink à la main et la canne à pêche dans l’autre. »

La cérémonie a eu lieu en soirée et c’est leur ami Alexis qui les a unis. « La tante et la mère de Renaud nous ont surpris avec une lecture de passages du roman écrit par leur mère, qui raconte l’histoire de leur grand-mère : une jeune Gaspésienne qui était partie à Boston dans le but de travailler comme assistante dans un cabinet de médecin et qui est revenue en Gaspésie et s’est fait demander en mariage ici-même, sur le bord de la rivière Ristigouche » se rappelle Claude.

Pour la réception, le couple a fait appel à Conception Gourmande pour les bouchées du terroir et un bar à huîtres. Claude ajoute : « notre sommelier avait déniché d’excellentes bulles et du vin orange servi dans des verres à champagne vintage. » Par la suite, le souper assis avait comme pièce de résistance un méchoui qui avait cuit sur place une bonne partie de la journée. Pour leur gâteau de mariage, Claude voulait faire un clin d’œil au mariage de ses parents. « J’avais demandé à la pâtissière de recréer leur gâteau de mariage, un simple fraisier. Ils ont été très touchés de cette petite attention » raconte-t-elle.

Après une soirée très dansante, les plus tenaces avaient vécu le point culminant de la fête avec une séance de danse silencieuse autour du feu de grève. « Vers une heure du matin, nous avons transformé le plancher de danse : nous avons sorti les casques de disco silencieux et déplacé la piste de danse autour d’un immense feu de grève » décrivait Claude. « C’était digne d’une scène de Burningman. Certains sont restés jusqu’au lever du soleil sur la grève ! »

DÉTAILS

Lieu de réception : Pointe à la garde, Gaspésie, chalet/terrain privés
Location de yourtes, tentes et tipi : Little Foot Yurts
Coordination et décor : Le Coeur Bohème
Photographe : Kristina Bastien
Robe : Mademoiselle de Guise, trouvée chez Dream It Yourself
Chaussures : Steve Madden
Complet : L’Hexagone, Ottawa
Alliances : Magpie Jewellery, Ottawa
Fleuriste: Creation Bouquelle
Traiteur : Conception Gourmande
Méchoui : Johanne Allard
Sommelier : Maison Bole
Bière : Le Naufrageur, Carleton-sur-Mer
Gâteau : Croissant Délice
Musiciens : Lily of the Valley
DJ : DJ Kilo-Jules et Shaida
Silent Disco : Silent Dee, Sherbrooke
Lavande (confettis) : Maison La Vandésie, Gaspésie








Texte : Carrie MacPherson

Les commentaires sont fermés.